Madagascar

Depuis 2008, le CEAS a lancé un ambitieux Programme d'Appui Technique Aux Producteurs (PATMad) à Madagascar. Ce dernier s'appuie sur trois axes forts : l'électrification rurale, les technologies appropriées (pompes, chauffe-eau solaires etc.) et la valorisation des fruits et légumes locaux.

Malgré la crise politique qui paralyse le pays, les partenaires du CEAS poursuivent leurs activités. Récemment, c’est la promotion des fruits et légumes séchés ainsi que l’optimisation de la technique de production qui ont fait l’objet de beaucoup d’attention. Les collaborateurs du programme ont ainsi accompagné des producteurs dans un peu moins d’une dizaines de foires et d’événements nationaux ou régionaux. Leurs arguments : des denrées alimentaires saines, produites localement et à des prix abordables.

Panacée pour lutter contre la malnutrition

Résultat d'un long travail de terrain, les marchés s’ouvrent et les entreprises familiales se développent. Rien qu’en 2012, pas moins de quatre PME ont vu le jour, avec chacune ses spécificités et ses marchés. L’entreprise ESOP PHYSALIS, spécialisée dans le commerce du physalis, a ainsi complété sa gamme de produits avec une variante séchée. Ce produit se trouve en vente test actuellement sur la boutique en ligne du CEAS, ainsi que dans plusieurs magasins du monde de Suisse romande.

Promotion des énergies renouvelables

Le volet de promotion des énergies renouvelables est un véritable instrument de développement social. Il s'appuie notamment sur un atelier de menuiserie et mécanique qui permet la fabrication locale de pico-centrales hydroélectriques capables de fournir de l’électricité à 2000 villageois. Une révolution dans un pays où seul 22% de la population est reliée au réseau national, majoritairement par des installations importées.