Notre histoire

Père de l’éthique du « Respect de la vie », éclaireur d’avenir et écologiste avant la lettre, Albert Schweitzer inspire. Il inspire en particulier trois hommes au profond dévouement pour l’aide au développement en Afrique : Willy Randin, engagé à l’époque comme directeur à l’Hôpital Albert Schweitzer, Maurice Lack, nommé architecte de l’hôpital, et Francis Gerber. De cette inspiration et de l’union de ces trois hommes naîtra le CEAS. 

Pascale de Pury et Daniel Schneider prendront la direction de l’ONG à la suite de Maurice Lack et donneront corps à la vision de départ dans une esprit de partenariat et d’échanges de compétences.Depuis, le CEAS n’a cessé de relever des défis, d’explorer et de développer des approches technologiques innovantes pour répondre aux besoins des populations locales et pour leur offrir un avenir plus serein.Retour sur les dates marquantes qui ont fait du CEAS ce qu’il est aujourd’hui :

1980

SUISSE

Signature de l’acte de fondation du CEAS – Mission : Contribuer à l’auto-suffisance alimentaire et à la promotion des énergies renouvelables, susciter des innovations techniques appropriables en Afrique. En savoir plus sur la vision du CEAS

1986

BURKINA FASO

Inauguration de l’atelier ATESTA – Après 4 ans de démarches et de travaux intenses dans un contexte politique stimulant, le premier « Atelier d’Energie Solaire et Technologies Appropriées » en Afrique est inauguré. Pourquoi favoriser les énergies renouvelables ?

1990

BURKINA FASO

Nouveau secteur Agroécologie – L’Association des Femmes de Zabré suit la formation de production et d’utilisation du compost : un exemple pour les paysans formés à leur tour par centaines. Création d’un jardin de démonstration. Découvrir d'autres projets au Burkina Faso

1995

MADAGASCAR

Représentation du CEAS à Madagascar – Deux artisans malgaches se rendent au Burkina Faso. Cet échange Sud-Sud sera suivi d'une mission des chefs de services burkinabè sur la Grande Île qui permettra de stimuler l'artisanat et l'agro-transformation sur place. Découvrir la culture du physalis à Madagascar

1998

BURKINA FASO

Une direction 100% burkinabè – A l’issue d’une douzaine d’années de collaboration avec le CEAS, trois ingénieurs revendiquent plus de responsabilités : Fogué Kouduahou, Elisée Ouedraogo et Pierre Guisson sont nommés chefs de secteurs sous la direction de Michael Yanogo. L'équipe du CEAS au complet

2002

BURKINA FASO

La filière de la mangue se renforce, inauguration d’une vinaigrerie – Sept institutions suisses s'unissent pour créer une vinaigrerie artisanale à Ouagadougou sous la bannière de la COSE - Commerce Solidaire Equitable. Le vinaigre « Missim » est toujours distribué par une société privée au Burkina Faso. Acheter le vinaigre de mangue

2004

SÉNÉGAL

Représentation du CEAS au Sénégal – Mission conjointe des directeurs burkinabè et suisse qui identifie de gros potentiels au Sénégal et un partenaire local dynamique : Performance Afrique. Première visite d’échange de 6 artisans sénégalais au Burkina Faso. Les enjeux au Sénégal

2007

BURKINA FASO

Nouveau secteur de gestion des déchets solides – Afin de lutter contre le fléau des déchets au Burkina Faso, puis au Sénégal, le CEAS lance ses premières actions aux côtés des mairies. Aujourd'hui, une douzaine de communes sont ainsi accompagnées, soit plus de 300'000 habitant.e.s. L'importance du compostage : voir la vidéo

2008

SÉNÉGAL

Concept de sécheries artisanales  – Sur la base de plans élaborés par le CEAS, la première sécherie pilote est inaugurée à Notto au Sénégal. Plus d’une centaine de sécheries seront construites en Afrique. Vers le projet Fish'n smile

2011

SÉNÉGAL

La filière halieutique s’impose comme prioritaire au Sénégal – Les recherches sur les séchoirs solaires à poissons Kiraye, les unités de transformation du poisson certifiées conformes et les fumoirs économiques s’enchainent encore aujourd’hui. Pourquoi le fumage du poisson nécessite une technologie adaptée ?

2012

MADAGASCAR

Les énergies renouvelables contribuent à l’électrification rurale – Plusieurs centrales hydroélectriques, kiosques solaires pour les écoles et petites éoliennes sont conçues par le CEAS et réalisées par les artisans malgaches. De la lumière pour les écoliers de Tsitakondaza : voir la vidéo

2014

SUISSE

Création de trois bureaux de coordination – En réponse aux besoins grandissant de la qualité du suivi des projets et de représentation de l’ONG, le CEAS ouvre trois bureaux de coordination au Burkina Faso, au Sénégal et à Madagascar. En savoir plus

2021

SUISSE

Pour un développement durable inclusif – Démarrage d’un programme de 4 ans en alliance avec la fondation Biovision de Zürich. Plus d'informations sur le programme

Restez informé !

Soyez les premiers à recevoir des informations sur nos projets

Suivez-nous et likez-nous; merci

Site réalisé avec le soutien de

Nous soutenir

  • CEAS – Centre Ecologique Albert Schweitzer
    Rue des Beaux-Arts 21
    CH-2000 Neuchâtel

  • CPP 20-888-7

2020 © Centre Ecologique Albert Schweitzer Suisse
powered by IdealPC Sàrl