Sept apprentis en formation duale à Madagascar

« Tsiky », sourire en malgache, c’est ainsi qu’a été baptisé, il y a quelques années, l’atelier mis sur pieds par l’Association malgache PATMAD et le CEAS. Dotée de machines destinées à travailler le bois, le métal et l’électromécanique, cette microentreprise s’est imposée aujourd’hui comme une référence dans le pays. A tel point qu’elle a été choisie par le Ministère de l’Energie pour faire l’objet d’une visite très médiatisée à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Energie, le 20 octobre dernier. Fierté de leurs collègues, sept apprentis sont actuellement formés dans cet atelier. Manassé Ratsimandresy de l’Association PATMAD, fait le point sur leur formation.

« Les deux apprentis menuisiers ont terminé leur formation théorique le mois dernier. Cette année, ils ont passé 400 heures de formation. En guise d’examen de fin de cycle, nous avions demandé à leur formateur de leur faire réaliser un petit projet pour lequel ils ont été amenés à fabriquer une ou plusieurs pièces en bois du début jusqu’à la fin, en passant par toutes les étapes de fabrication : conception, plan, devis, choix de matériaux, débitage, etc… Pour nous, c’était une manière de vérifier qu’ils aient bien assimilé tant les aspects théoriques que pratiques. Ils ont ainsi réalisé deux fenêtres « persiennes » avec une qualité que j’ai trouvée tout à fait correcte.

Filière mécanique

Trois apprentis sont formés dans cette filière. L’un d’entre eux avait dû interrompre sa scolarité en 2016 pour des raisons familiales. Il a pu rejoindre le groupe et reprendre la formation au mois de février dernier. Mais pour cela, nous avons dû commencer par convaincre sa famille en l’aidant dans le paiement des dettes qu’elle avait dû contracter pour la prise en charge des frais médicaux du défunt père de l’apprenti avant son décès.

La deuxième phase de formation a débuté au mois d’octobre dernier. Elle inclut par exemple du dessin technique, l’utilisation des logiciels Autocad et Excel. A noter que ces apprentis ont pu utiliser un nouveau poste de soudure oxyacétylénique. Il vient de nous être offert par le Ministère de l’Energie, en reconnaissance des activités que nous menons pour le développement des énergies renouvelables.

Une filière électromécanique prometteuse

Les deux apprentis de cette filière poursuivent également leur formation qui est déjà entrée dans sa troisième année. Elle a trait aux générateurs, aux récepteurs, aux convertisseurs, aux différentes machines électriques et aux appareils de mesure. Dans le cadre du projet d’électrification de la commune de Sarobaratra, l’atelier « Tsiky » a été choisi comme prestataire dans la fabrication de la partie électromécanique d’une petite centrale hydroélectrique. Les travaux de fabrication sont pratiquement achevés et nos deux apprentis y ont pleinement contribué, ce qui leur a permis d’étoffer de manière fructueuse leur savoir-faire.

Comme pour la filière « bois », il a été demandé aux formateurs des 2 autres filières de faire réaliser aux apprentis des mini-projets pour le compte de leur examen de fin d’études afin de pourvoir les évaluer de façon pertinente. Il est à noter que l’assiduité des apprentis s’est nettement améliorée au cours de cette dernière année et cela nous réjouit beaucoup, d’autant que nous avons investi du temps pour sensibiliser les apprentis, les parents ou les tuteurs quant à l’importance de ces formations. 

Manassé Ratsimandresy

Responsable énergies renouvelables de l’Association PATMAD

 

Soutenez-nous pour que nous puissions poursuivre ce genre de projets