Un kiosque solaire pour l’école de Ambohanzobe

Un kiosque solaire pour l’école de Ambohanzobe

Un centre de services pour la population

Les kiosques solaires implantés en milieu scolaire font leurs preuves. A ce jour, le CEAS en a implanté trois et tous, sans exception, ont eu un impact impressionnant, non seulement dans l’école mais pour l’ensemble des villageois. Fort de ce succès, nous avons été approchés par des représentants du village d’Ambohanzobe pour les aider à équiper leur école. 340 élèves et plus de 3000 habitants devraient en bénéficier.

Faire un don pour que nous puissions mener à bien de tels projets

A l’image de ce qui s’est passé à l’école de Tsitakondaza, le concept de kiosques énergétiques implantés en milieu scolaire remporte un réel succès. Il s’agit, d’une part, de doter l’école d’un accès durable à l’électricité, améliorant ainsi la qualité de l’enseignement et les résultats des enfants. Et, d’autre part, de louer des lampes rechargeables afin de permettre aux habitants de bénéficier d’une source de lumière abordable et sécure. En outre, les revenus générés par cette installation rémunèrent non seulement un poste de gérant mais offrent aussi la possibilité de subventionner en partie les frais d’inscription et de cantine : deux éléments qui évitent de manière significative que les parents ne retirent leurs enfants de l’école. Comme le 90% des villages malgaches, Ambohanzobe est dépourvu de tout accès au réseau électrique national. Ses 3000 habitants vivent principalement de la culture du riz et ne sont pas tous à même de payer les frais d’inscription obligatoire à l’école. Résultat, les enfants travaillent dans les rizières au lieu d’aller à l’école. Ceux qui suivent une scolarité normale éprouvent beaucoup de difficultés pour faire leurs devoirs le soir à la maison, n’ayant pour tout éclairage que des bougies et des lampes à pétroles dont la durée d’utilisation est limitée par leur coût important.

Un plus pour tout le village

Fort des résultats rencontrés dans trois autres villages, nous avons accepté de venir en aide aux habitants de Anbohanzobe. Mais pour ce faire, nous avons besoin de vous. Si nous trouvons de quoi financer ce nouveau kiosque, le taux de déscolarisation au sein du village devrait baisser significativement. De même, les lampes installées à l’intérieur des classes et celles louées à la population permettront d’augmenter la qualité de l’enseignement et de dynamiser les activités au sein du village. Enfin, les bénéfices du kiosque permettront au comité villageois d’investir pour améliorer les infrastructures de l’école et surtout, de subventionner les frais de scolarité pour les familles les plus pauvres.

Découvrir ce qu’un tel projet a changé dans le village de Tsitakondaza