Projet d’appui à la gestion des déchets municipaux dans sept villes secondaires du Burkina Faso

Projet d’appui à la gestion des déchets municipaux dans sept villes secondaires du Burkina Faso

Enjeu majeur de santé publique, la gestion durable des déchets en Afrique de l’Ouest est devenue l’un des fers de lance du CEAS. La notoriété acquise en douze ans nous a permis de nouer des partenariats nouveaux avec des ONG internationales et des associations locales. Grâce à ces collaborations, le PAGDM (Projet d’appui à la gestion des déchets municipaux dans sept villes secondaires du Burkina Faso) touche plus de 350’000 bénéficiaires.

Contexte 

Le projet entamé en 2011 pour apporter un appui à la problématique des déchets dans la ville secondaire de Saaba, en est maintenant à sa quatrième et dernière phase. Les sept villes visées sont à des stades d’avancement différents. Certaines ont déjà réalisé les infrastructures nécessaires à la gestion des déchets et doivent mettre à jour leur plan stratégique. D’autres doivent encore être accompagnées pour la mise en service, ou même la réalisation des infrastructures, tout en recevant un appui pour la formalisation de partenariats entre communes et partenaires privés de gestion des déchets. Des signes très positifs de reprise en main par les communes sont déjà visibles ; notamment avec la prise en charge sur fonds propres des coûts de fonctionnement des systèmes mis en place, et même l’investissement dans un centre de tri pour l’une des communes.

Démarche prévue

Les services techniques municipaux, coachés par l’équipe projet, pilotent la mise en œuvre des plans de gestion des déchets de leur commune. Ils suivent les prestataires de gestion des déchets chargés de la collecte, du tri et de la mise en décharge des déchets. Le partenariat public-privé est formalisé dans le cadre de contrats de prestation financés par le budget communal. Le projet améliore au fur et à mesure les propositions techniques (centres de tri, décharges, équipements de collecte et de tri) et cherche à impliquer des entrepreneurs dans la valorisation et le recyclage des gisements de déchets extraits des centres de tri. L’association Re-Sources, partenaire du projet, se charge du plaidoyer au niveau des autorités étatiques pour un soutien technique et financier accru aux collectivités locales, ainsi que de la capitalisation et du partage d’expérience.

Objectif

L’objectif du projet est de réussir à améliorer les conditions de vie des habitants des sept villes secondaires par l’assainissement solide de leur territoire. Plus précisément, le projet vise à concevoir et mettre en place un processus de pérennisation des services publics de gestion des déchets municipaux (collecte-tri-valorisation) dans les villes partenaires.

Activités prévues 

Selon l’avancement de chaque ville dans la gestion de ses déchets, le projet vise à renforcer les capacités des acteurs locaux à travers des formations et des partages d’expériences, et à mettre à jour les plans stratégiques de gestion des déchets conçus en accord avec les communes. En outre, un appui pour la réalisation et la mise en service des centres de tri et des décharges est prévu.

Ces activités iront de pair avec des actions de sensibilisation des populations, de plaidoyer au niveau national pour une stratégie de gestion des déchets dans les villes secondaires, et de capitalisation sur l’approche utilisée pour le projet et les installations réalisées.

Bénéficiaires  

Directs :

  • Autorités municipales des communes partenaires, par de la formation, de l’appui budgétaire, du coaching, des échanges d’expérience, soit au minimum 54 personnes
  • 16 prestataires de gestion des déchets, par de la formation, de l’appui technique, de l’appui en matériel, du coaching, des échanges d’expérience soit plus de 900 personnes dont 75% de femmes
  • Indirectement, plus de 250’000 habitants des agglomérations ciblées