Assainissement des déchets

Le CEAS collabore à la mise en place de systèmes de collecte et de tri des déchets dans sept communes d’Afrique de l’Ouest. Cela représente un total de 200’000 personnes qui voient leurs conditions de vie et d’hygiène s’améliorer petit à petit. Grâce à cet engagement, 300 emplois ont été créés, avec à la clé, un revenu stable pour autant de familles.

Les villes africaines accueilleront la moitié de la population du continent d’ici à 2025. Ces nouveaux citadins produisent de plus en plus de déchets, qui sont toujours plus compliqués à traiter. De 219kg par habitant en 2010, la production annuelle de déchets en Afrique de l’Ouest passera à 440kg en 2025. Mais les villes de moyenne importance n’ont ni les compétences, ni les moyens pour désamorcer cette véritable bombe à retardement.

Pourquoi?

  •   Parce que 9 villes d’Afrique de l’Ouest sur 10 ne disposent d’aucun système de collecte et de tri des déchets.
  •   Parce que l’accumulation sauvage de déchets est propice à la propagation de maladies mortelles comme le choléra, la dysenterie ou le paludisme.
  •  Parce qu’il manque une base de connaissances sur l’appui aux villes secondaires en la matière.

Comment?

  •   En renforçant les organisations locales de collecte des déchets.
  •   En accompagnant les autorités communales dans la gestion durable de leurs déchets.
  •   En développant des outils et infrastructures adaptés aux villes moyennes d’Afrique.
  •  En capitalisant et diffusant nos expériences, notamment en s’impliquant dans le réseau international Re-Sources.

Quelques exemples en vidéo

Vidéos de la Plateforme Re-Sources

Brochures sur l’assainissement des déchets